Rechercher

Projet Agroécologique Saint-Émilion

Depuis quelques mois, le Conseil des Vins de Saint-Emilion intensifie ses actions en faveur d’une viticulture durable. Le syndicat a crée un nouveau service: « Environnement et Biodiversité » qui va au-delà de l’accompagnement quotidien proposé sur les certifications environnementales et les aides disponibles. Ce service fait parti d’un projet d’envergure en matière d’agroécologie à l’échelle des appellations Lussac Saint-Emilion, Puisseguin Saint-Emilion, Saint-Emilion et Saint-Emilion Grand Cru.

Le Projet Agroécologique vise à inscrire le territoire de Saint-Emilion et ses vignobles dans un modèle agroécologique vertueux. Il repose sur 6 piliers qui représentent chacun un énorme enjeux pour la viticulture aujourd’hui:

  • Des sols vivants et fertiles

  • Vers moins de pesticides et plus de biocontrôle

  • Des paysages vivants et diversifiés

  • Une eau de qualité et bien utilisée

  • Relever le défi du changement climatique

  • L’humain au cœur du vivant


Ce projet a la particularité d’intégrer toutes les dimensions de la durabilité avec des objectifs multiples : préserver l’environnement et renforcer la biodiversité tout en améliorant la productivité, la qualité des vins et en gardant en ligne de mire la rentabilité économique des exploitations viticoles. La dimension sociale est également prise en compte pour valoriser les métiers et contribuer à l’attractivité de la filière.

Les nouveaux cahiers des charges des appellations Saint-Emilion, Saint-Emilion Grand Cru, Lussac Saint-Emilion et Puisseguin Saint-Emilion, en cours de validation par l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO), rendront obligatoire au 1er janvier 2023 une certification environnementale (du niveau 2 ou 3 ou agriculture biologique).


Aujourd’hui, à moins de deux ans de l’échéance, une grande majorité d’exploitations sont déjà engagées dans au moins une certification, pour l’essentiel en Agriculture Biologique et dans la démarche Haute Valeur Environnementale.

A noter que ce projet est évolutif, il s’adaptera aux besoins des vignerons, à l’évolution du territoire et au contexte de production et de la réglementation.

Jean-François Galhaud, Président du Conseil des Vins de Saint-Emilion est bien sûr très impliqué dans cette dynamique vertueuse. Dans sa propriété du Château La Rose Brisson/Moulin Galhaud certifiée HVE3, sans l’utilisation de désherbant et de produit CMR (Cancérigene, Mutagéne, Reprotoxique).